Micro-entreprise et auto-entrepreneur: quelles sont les différences ?

L’entrepreneuriat est un domaine où bon nombre de gens formés, diplômés ou informés se risquent à s’aventurer. Tous ceux qui désirent se lancer dans l’entrepreneuriat auront à choisir la forme juridique, le régime fiscal et le statut de leur société. Plusieurs critères définissent et caractérisent la micro-entreprise de l’auto-entrepreneur. Avant le premier janvier 2016, il existait des différences entre micro-entreprise et auto-entrepreneur, mais depuis cette date les deux statuts ont été fusionnés avec l’adoption de la loi Pinel. Le statut de micro-entreprise ou auto-entrepreneur présentent des caractéristiques et avantages qui favorisent la création d’entreprise individuelle.

Micro-entreprise et auto-entrepreneur

Un auto-entrepreneur est une personne physique qui crée une entreprise individuelle avec un régime juridique simplifié. Par ailleurs, une micro-entreprise est une entreprise individuelle qui emploie moins de 10 personnes, et dont le chiffre d’affaires n’excède pas 2 millions d’euros, elle fait partie des PME ou petites et moyennes entreprises. De nos jours, l’on confond souvent ces deux termes (micro-entreprise et auto-entrepreneur) car avant le premier janvier 2016, ils définissaient deux notions distinctes. Ainsi, avant cette date, il existait des différences entre ces deux statuts.

Qu’est-ce qui différencie une micro-entreprise d’un auto-entrepreneur ?

Un entrepreneur qui désire démarrer seul une entreprise ou activité professionnelle doit choisir entre trois statuts, qui sont l’EI (Entreprise Individuelle), la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) ou l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée). S’il opte pour l’Entreprise Individuelle, il pouvait avant 2016, exercer sous deux conditions qui sont : la micro-entreprise ou l’auto-entrepreneur. Les différences entre ces deux conditions résident dans leurs régimes fiscaux. En résumé, les régimes fiscaux de l’auto-entrepreneur sont plus avantageux par rapport à ceux de la micro-entreprise. L’adoption de la loi Pinel a fusionné la condition de micro-entreprise à celle de l’auto-entrepreneur le premier janvier 2016, et depuis, les caractéristiques de ces deux statuts sont les mêmes, et l’on ne parle plus actuellement que de la micro-entreprise.

Ce qui caractérise une micro-entreprise

Une micro-entreprise est une entreprise individuelle avec des régimes fiscaux et sociaux simplifiés. Ainsi, le patrimoine de l’entrepreneur fait partie des avoirs de la micro-entreprise. Les caractéristiques ou les critères d’une micro-entreprise sont les suivantes : l’effectif de l’entreprise ne doit pas dépasser 10 salariés, le chiffre d’affaire annuel de l’entreprise est plafonné à 2 millions d’euros, et enfin, l’entreprise est soumise à un régime fiscal et social simplifié. Ce statut est l’idéal pour un salarié qui démarre une activité ou une entreprise parallèle.

Quels sont les pays les plus adeptes de l’entrepreneuriat ?
Quelles sont les bases de l’entrepreneuriat ?